La formation : qui peut pratiquer ?

Mon diplôme d’état d’éducatrice spécialisée m’offre une formation de base et une expérience solide pour accompagner chaque personne, adulte, adolescent et enfant en fonction des difficultés qu’il rencontre mais également  en valorisant ses potentiels, ses ressources, dans le respect de sa singularité. 

Cette formation initiale s’est enrichie par de nombreuses formations professionnelles complémentaires comme celle d’intervenante systémique, de praticienne en hypnose Ericksonienne, et continue à s’enrichir en étant actuellement en fin de formation de thérapeute familial jusqu’en juin 2020.

L’intervenant systémique peut utiliser, dans sa pratique, les outils de cette approche  pour aider, soutenir la personne dans ses relations aux autres et vers une meilleure communication.

Dans ce cadre il peut faire de l’accompagnement individuel, de couple, familial, ou auprès d’équipe de professionnels par de l’analyse des pratiques.

Un praticien en hypnose Ericksonienne est une personne qualifiée qui a reçu une formation théorique et pratique, puis une certification.
L’hypnose n’a pas pour objectif de soigner mais plutôt d’accompagner la personne.

L’hypnothérapie est, pour le patient, un processus d’apprentissage, une procédure de rééducation. Les résultats  obtenus en hypnothérapie ne proviennent que des actions du patient. Le thérapeute ne fait que guider et encourager le patient à l’action.

La thérapie éricksonienne est humaniste, elle ne juge pas le patient et l’accepte tel qu’il est.

Un des concepts les plus importants de la thérapie éricksonienne et de l’approche systémique est l’utilisation de ce qu’apporte la personne qui vient consulter.

Pour Milton Erickson, il est nécessaire de développer une situation thérapeutique qui permette au client d’utiliser sa propre réflexion, ses propres conceptions, ses propres émotions,  qui correspondent le mieux à ses projets de vie.

Les champs d’application de l’hypnose associée à l’approche systémique sont très vastes.

Dans les séances, l’approche systémique va me permettre de prendre en compte le contexte relationnel de chaque personne, l’environnement dans lequel elle évolue, les éventuels liens entre son histoire, son parcours personnel, les éléments de compréhension dont elle a besoin et le changement qu’elle souhaite.

Associée à l’approche systémique, l’hypnose peut permettre à chacun
– de développer ses potentiels, sa créativité, ses capacités de communications : améliorer l’estime de soi, passer un examen, se préparer à un entretien d’embauche, améliorer sa capacité à s’exprimer en groupe ou réunion ;
– de mieux gérer ses émotions : son stress, ses peurs, ses chagrins, un deuil, une séparation, un traumatime…;
– d’agir sur un comportement : arrêt du tabac,  modifier son comportement alimentaire, perdre du poids, ongles rongés…

L’hypnose, alliée à l’approche systémique et grâce à ma formation et ma pratique d’éducatrice spécialisée, peut également aider les enfants et adolescents dans différents domaines.

Tout comme pour les adultes, l’hypnose peut permettre aux enfants et adolescents de

  • développer une meilleure estime et confiance en soi.
  • être soutenus et accompagnés face aux difficultés d’apprentissage, de concentration…
  • mieux gérer ses émotions (peur, stress, chagrin, colères, timidité, jalousie…)
  • atténuer les tics
  • Améliorer son sommeil et se libérer des cauchemars;
  • traiter l’énurésie (syndrome du pipi au lit) si elle est d’origine affective et psychologique et non physiologique (une infection urinaire, ou toute autre pathologie du système urinaire, ou encore un diabète).L’hypnose est une approche douce et bienveillante pour traiter l’énurésie.
  • se détacher du harcèlement

Par contre, l’hypnose ne soigne pas. L’hypnose permet à chaque personne de se connecter à ses ressources naturelles et d’améliorer ses propres capacités, ses propres ressources. Elle ne se substitue pas à un suivi médical adapté.


Comment se déroule une séance ?
Une séance dure environ une heure. Le plus souvent je reçois les personnes individuellement. Je peux accompagner les enfants à partir de 6 ans.  J’étudierai chaque demande pour un enfant plus jeune.
Si mes compétences ne me permettent pas de vous apporter l’aide dont vous avez besoin, je pourrai vous orienter vers un autre professionnel.

C’est en discutant d’abord avec le praticien que vous déciderez de l’objectif de la séance, voire de celles à venir. Une séance démarre généralement par un temps d’échange, puis par une phase d’“induction”, qui mène vers un état d’hyper-concentration, appelé « état modifié de conscience ».

Attention !
Il ne s’agit pas de sommeil ni de perte de conscience. Au contraire, la personne entend, dans un état d’hyper-conscience, comme captivée par un film. Puis, le praticien utilise des suggestions d’images et d’histoires afin de guider l’individu vers son objectif.
Durant la session, la personne sous hypnose entend tout ce que lui dit le praticien et peut même interagir avec lui.                                                                                                                                                            Le temps pour résoudre une problématique dépend de chaque personne, c’est pourquoi il ne faut pas hésiter à discuter avec son praticien afin de déterminer le nombre de séances nécessaires à l’atteinte de l’objectif fixé.
Les thérapies brèves se déroulent sur une durée limitée de quelques séances à quelques mois, selon vos besoins.
Cette approche s’adresse à tous types de sujets, excepté ceux qui souffrent d’une psychose.

Tout ce qui se dit est confidentiel. Je respecte la discrétion professionnelle, même vis-à-vis des proches.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.