Aux Etats-Unis
, les travaux géniaux de Milton Hyland Erickson bouleversent non seulement les conceptions de l’hypnose, mais de la thérapie en général.

L’intervention systémique a été développée sous l’impulsion de l’anthropologue Gregory Bateson au « Mental Research Institute » plus connu sous le nom de l’école de Palo Alto.

Bateson, P. Watzlawick, Weakland et Jay Haley, tous membres de cette école considère Milton Erickson comme « le père de la communication moderne ».

L’approche systémique, complémentaire à l’hypnose, se distingue des autres approches thérapeutiques par sa façon de comprendre les relations humaines.

Elle considère que l’individu fait parti et est influencé par différents systèmes : familial, professionnel, social… Les personnes dépendent les unes des autres et leurs échanges se font selon des règles implicites de communication utilisées le plus souvent de manière inconsciente. Les difficultés d’une personne signalent parfois une souffrance qui peut parfois être celle d’un système. La personne est influencée par ses intentions, celles des autres et celles du système auquel elle appartient.

L’approche systémique prend donc en compte la communication et les interactions entre les individus. Elle est particulièrement utilisée en thérapie familiale car une famille constitue un système social naturel mais l’approche systémique peut bien sûr s’appliquer dans le cadre d’une thérapie individuelle ou de couple.
L’intervenant s’intéresse notamment aux règles de vie, aux buts recherchés, aux mécanismes d’équilibre et aux pressions vers le changement. Il observe les modalités de communication, la congruence, le niveau de différenciation et d’engagement au sein du système. Il s’intéresse au niveau de remise en question permis, à la flexibilité des rôles ainsi qu’à leur degré d’adaptation à l’état actuel du système.

L’histoire de la famille agit sur l’individu. Cette personne transporte avec elle les valeurs, les émotions et les comportements véhiculés par la famille, et ceci depuis plusieurs générations.

L’intervenant systémique amènera le système-client à communiquer sur un autre mode et à vivre autre chose. Il facilitera le décodage pour que chacun puisse comprendre les autres. Il favorisera l’expression des émotions, des souhaits, des intentions positives et des efforts fournis. Chacun pourra communiquer sur sa façon de communiquer.

Dans l’approche systémique, la famille est un système capable d’autorégulation, constitué de personnes ayant des échanges continuels et circulaires entre eux. Les symptômes sont décrits comme des tentatives de protection d’un ensemble familial, mais indiquent également un état de crise et un désir d’évolution.

Dans son accompagnement, l’intervenant systémique devra également tenir compte du cycle de vie dans lequel est la famille (formation du couple, naissance des enfants, adolescence, le départ des enfants, le vieillissement …). Chaque nouvelle étape demande des changements au sein des relations familiales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.